Bienvenue A AQUACAUX

Actualités

Exposition sur le réchauffement climatique


Dans sa volonté de proposer au public une visite de la ferme marine riche en découvertes et en connaissances, Aquacaux s’est dotée, pour les 2 prochains mois, d’une exposition temporaire. Installée dans sa salle pédagogique, celle-ci a comme thématique « Le réchauffement climatique ».

A quelques mois de la 21ème Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui se tiendra à Paris en fin d’année, l’association souhaite ainsi informer ses visiteurs sur ces notions  et les enjeux associés.

C’est donc avec 15 panneaux d’une exposition réalisée par l’Agence Régionale de l’Environnement de Haute-Normandie que nous vous invitons à compléter votre visite de la ferme marine pour en apprendre davantage sur ces phénomènes liés au climat.

La "Marée du siècle" 



Le week-end des 21 et 22 mars derniers, le littoral normand a été concerné par les grandes marées. Le moment le plus impressionnant de ce que l'on appelle la "marée du siècle" a été observé le samedi 21 mars, avec un coefficient de 119 à 18h47 équivalent à une hauteur d'eau de 0,35m.    Ce phénomène n'intervient que tous les 18 ans, de telles conditions ayant été observées pour la dernière fois en mars 1997. Effectivement, les coefficients de marées supérieurs à 110 restent rares (moins de 2%).

La mer s'est retirée très loin, permettant de découvrir des vestiges uniques et sensationnels.

Sur le rivage, à proximité de la ferme marine, il était ainsi possible d'explorer plusieurs épaves

militaires découvertes. Les trois barges en ciment armé attirent habituellement les curieux et tous

les passionnés d'histoire.

A quelques 400 mètres des falaises, s’est dévoilée également la carcasse du Lee S Overman, un Liberty Ship américain coulé le 11 novembre 1944, construit pendant la Seconde Guerre Mondiale par les Américains pour assurer le ravitaillement de leurs troupes en Europe du Nord et en Normandie. 

Malgré le froid, tous les passionnés se sont retrouvés sur le littoral : pêcheurs à pied, curieux, photographes amateurs, familles… A 18 h plus d’une soixantaine de véhicules étaient stationnés sur le parking d’Aquacaux.

Pour tout amateur, de nombreuses autres épaves pouvaient être visibles tout du long du littoral normand, du Havre au Tréport, notamment  « le Chevington » un navire qui revenait d’Angleterre, chargé de cuivre, sombré au large du Tréport, accessible à pied que par grandes marées, ou le      « Cemons » navire échoué au large de Saint-Valery-en-Caux. 

Que ce soit en Basse ou en Haute-Normandie, de nombreuses épaves sommeillent dans les fonds marins. Pour l’essentiel, elles restent bien souvent immergées. Entre Le Havre et Le Tréport, environ 800 épaves sont ainsi répertoriées. Il faudra désormais attendre 2033 pour pouvoir les observer à nouveau, lors des prochaines grandes marées.


 

                Rejoignez-nous sur notre page Facebook pour encore plus d'actualités !      cliquez ici