OCTEVILLE-SUR-MER

La base de l'OTAN


A la fin des années 1950, l’État français alors membre de l'OTAN entreprend la réalisation d'une station de pompage de carburant à Octeville-sur-Mer, à 5 kilomètres au nord du Havre et entend ainsi faire face à une éventuelle destruction du port du Havre. La construction des bâtiments, dont les murs en béton armé sont conçus pour résister aux bombardements, dure deux années.

 

Des militaires occupent les locaux pour en assurer l'entretien et l'éventuelle montée en charge en cas de déclenchement d'un conflit armé. Des essais de pompage sont réalisés mais la station ne sera jamais utilisée et est neutralisée en 1980.

 

Après 10 ans d’abandon, la station est mise à disposition d’AQUACAUX par la mairie d’Octeville-sur-Mer. L’association a pour projet de développer des activités d'aquaculture marine en réaménageant l’ancienne base de l’OTAN où pourtant les travaux à réaliser sont considérables. Finalement, à la fin des années 1990, l’élevage de turbots et les aquariums présentant la biodiversité marine de la Manche sont ouverts au public.